Quelle assurance choisir pour un local commercial ?

assurance

Bien que la souscription à une assurance local professionnel ne soit pas imposée par la loi, elle se révèle souvent capitale pour bénéficier d’une prise en charge en cas de sinistres. Elle couvre, non seulement les dégâts matériels causés dans les locaux, mais également les éventuels préjudices subis par des tiers. Sur le marché, il existe une multitude d’offres et de formules d’assurance local ce qui complique le choix. Mais alors, quelle formule faut-il sélectionner selon vos besoins ?

Quel est l’intérêt d’une assurance pour un local professionnel ?

D’une manière générale, l’assurance local professionnel est une garantie permettant de couvrir les commerces en cas de sinistre. Puisqu’elle touche essentiellement les commerçants, sa souscription n’est pas obligatoire pour certaines activités. Cependant, elle reste toujours recommandée notamment pour exercer votre métier en toute tranquillité et surtout vous mettre à l’abri des conséquences économiques ou logistiques suite à un incident.

Un contrat d’assurance local ne protège pas seulement les murs de vos locaux, mais également le contenu du site, le matériel en place et les marchandises stockées. Si un sinistre survient, vous pourrez reprendre rapidement votre activité puisque la compagnie d’assurance couvre la plupart des frais engagés pour la remise à flot du commerce.

Ainsi, s’assurer c’est anticiper les imprévus et les sinistres pouvant empêcher la continuité de votre entreprise. Les sinistres peuvent être de différentes natures ainsi, il convient de vérifier les risques couverts par un contrat donné avant de le signer.

Souvent, une assurance local professionnel prend en charge les dégâts des eaux (fuite, infiltration…), mais aussi les dommages causés par une catastrophe naturelle ou un évènement météorologique. Les diverses destructions (vol, tentative d’effraction, vandalisme…) et les bris de glace devront également être couverts pour bénéficier d’une protection optimale.

Quelles sont les différentes formules possibles ?

Afin de faciliter le choix d’une assurance local, connaitre les types de contrats proposés par les assureurs s’avère essentiel.

L’assurance pour fonds de commerce s’adresse aux propriétaires et locataires. Elle couvre le matériel et les installations, mais aussi le local en cas de sinistre.

L’assurance responsabilité civile professionnelle (ou RC Pro) quant à elle est la formule indispensable à souscrire. Pouvant être obligatoire ou facultative selon le secteur, elle permet de bénéficier d’une prise en charge en cas de préjudices corporels, matériels ou immatériels causés à une personne physique ou morale dans l’enceinte du commerce.

L’assurance contre la perte d’exploitation sera nécessaire à l’instant où il devient impossible d’exploiter le commerce en raison d’un évènement indépendant de vous : accidents, catastrophes naturelles, confinements suite au Covid 19, etc.

L’assurance multirisque commerciale propose la couverture la plus complète puisqu’elle inclut toutes ces garanties mentionnées plus haut. Cependant, il faudra bien vérifier les risques intégrés dans le contrat afin de vous assurer qu’ils répondent parfaitement à vos besoins et votre situation avant de signer. Parfois, la souscription à des garanties supplémentaires sera nécessaire tandis que d’autres risques pourront être retirés de la liste. Tout dépend du niveau de couverture souhaité.

Comment dégoter le bon contrat ?

Les offres d’assurance local professionnel sont nombreuses sur le marché ainsi, vous pourrez vous perdre rapidement parmi cette foule de propositions. La plupart des gérants qui souhaitent se simplifier la tâche font appel à un courtier en assurance. Ce dernier pourra en effet rechercher toutes les offres disponibles pour ensuite vous orienter vers les assureurs qui répondent à vos attentes.

Attention, pensez toutefois à engager un courtier indépendant, et non un prestataire intervenant au nom d’une banque ou d’un organisme d’assurance. Vous pourrez ainsi être sûr que les conseils présentés seront impartiaux, mais surtout que la prospection du courtier n’est pas influencée par un quelconque appât du gain.

Pour ce qui est du contrat, plusieurs éléments sont à vérifier : les franchises, les tarifs (cotisations, frais de dossier, etc.), les modalités d’application et d’exclusion des garanties, etc. Lisez attentivement chaque clause et comparez différentes offres.

 

Comment trouver l’assureur qui correspond à vos besoins ?
Conseil, gestion et courtage d’assurances